Dưới đây là các bài dịch của Bản tiếng Pháp. Tuy nhiên, Thi Viện hiện chưa có thông tin tiểu sử về dịch giả này. Nếu bạn có thông tin, xin cung cấp với chúng tôi tại đây.

 

Trang trong tổng số 1 trang (5 bài trả lời)
[1]

Ảnh đại diện

Biển (Nazim Hikmet): Bản dịch của Bản tiếng Pháp

Mer

Au dessus de la mer le nuage bariolé
Sur la mer le bateau d'argent
Au dedans de la mer le poisson jaune
Tout au fond de la mer l'algue mauve

Et devant un homme nu et debout
Se demande

Serai-je le nuage
Ou le bateau?
Serai-je le poisson?
Ou l'algue?

Ni l'un, ni l'autre

Il faut être la mer mon garçon!
Avec son nuage,
Avec son bateau,
Avec son poisson,
Avec son algue.

Ảnh đại diện

Di chúc (Alda Lara): Bản dịch của Bản tiếng Pháp

Testament

Pour la prostituée la plus jeune
Du quartier plus vieux e noire,
Je laisse mes boucles d’oreille, labourer
En cristal, limpide e pure…
Et à la vierge celle qui est oubliée
Jeune fille sans tendresse,
Revend, en quelque part, une légende,
Je laisse ma robe blanche,
Ma robe de mariée,
Tissu en dentelle…
Ce mon vieux rosaire
Je l’offre à l’amie, celui
Qui ne croie pas en Dieu…
Et les livres, mes rosaires
De la souffrances de l’autre,
Sont pour les hommes humbles,
Qui n’auraient jamais su lire.
Quant à mes poèmes, fous,
Ce la, sont de douleur
Sincère et désordonner...
Ce la, que sont d’espoir,
Désespérer mais ferme,
Je laisse a toi, mon amour…
Pour que, dans la paix de l’heure,
Dont mon âme vient
De loin baiser tes yeux,
Qu’elle va en dehors de la nuit…
Avec des pas faits en lune,
Les offrir aux enfants,
Que tu trouveras en chaque rue…

Ảnh đại diện

Bi ca (Hristo Botev): Bản dịch của Bản tiếng Pháp

Elégie

Dis-moi, pauvre peuple au berceau,
Peuple esclave, qui donc te berce?
Est-ce celui qui autrefois perça
Le flanc du Sauveur sur la croix?
Ou celui qui te chante depuis tant d'années:
"Si tu supportes tout, tu sauveras ton âme."

Si ce n'est lui, c'est son semblable,
Un fils de Loyola, un frère de Judas,
Traître et menteur, cruel annonciateur
De nouvelles souffrances pour les pauvres gens,
Un Kirdjali, saisi d'une folie nouvelle,
Il a vendu son frère, il a tué son père.

Est-ce lui, réponds-moi... Mais le peuple se tait.
Rien que le bruit des chaînes! nulle voix ne monte
D'entre elles pour clamer l'espoir, la liberté.
Le peuple renforgné se borne à désigner
La horde des élus, un ramassis de brutes,
Privilégiés qui ont des yeux pour n'y point voir.

Le peuple les désigne et la sueur sanglante
De son front tombe sur la pierre du sépulcre.
La croix s'enfonce en plein milieu de sa chair vive
Et la rouille ronge ses os.
On dirait qu'un vampire prend la vie du peuple;
Le traître à l'étranger s'unit pour le festin.

Le pauvre esclave endure tout - et nous,
Sans honte et en silence, nous comptons les jours.
Le temps passe et toujours, le joug pèse à nos cous,
Et le peuple traîne ses chaînes.
Serions-nous pleins de foi pour la tribu des brutes,
Puisque nous attendons notre tour d'être libres?

Ảnh đại diện

Gửi bạn (Hristo Botev): Bản dịch của Bản tiếng Pháp

A mon frère

Il est dur de vivre, mon frère,
Parmi de brumeux imbéciles.
Dans les blammes mon âme brûle,
Mon cœur meurt sous des plaies cuisantes.

J'aime tendrement ma patrie.
Je conserve son héritage,
Mais, frère, je me perds moi-même
En haissant ces imbéciles.

Un chaos de pensées, de rêves
A crucifié ma jeune âme.
Ah! qui viendra poser la main
Sur ce cœur qui a trop de mal?

Personne! mon cœur ne connaît
Ni la liberté, ni la joie,
Mais pourtant il bat comme un fou
A l'écho des sanglots du peuple.

Oui, frère, je pleure en secret
Sur la triste tombe du peuple.
Dis-moi, que puis-je vénérer
En ce monde inerte et perfide?

Je n'entends rien, rien ne répond
Aux appels nobles et sincères.
Et ton âme, mon frère est sourde
Aux voix de Dieux, aux pleurs du peuple.

Ảnh đại diện

Cho đến trọn đời (Thongkham Onemanisone): Bản dịch của Bản tiếng Pháp

Sur tout le territoire du Laos
S'étendent de beaux champs et de vaste rizières
Partout sur ma patrie mère
S'écoulent de joyeuse rivière
Dans le sous-sol il y a tant de minerais
L'herbe verte pousse dans les plaines
Les montagnes, du Nord au Sud s'enchainent
Et exposent de solides roches, des falaises
Dans la forêt il y a une faune diverse
Les paons perches aux sommets des falaises
Exposent leur plumage si joli
Comme les motifs de la jupe d'une jolie fille
En tant que soldat à la frontière
J'aime vraiment ma patrie mère
Je respire souvent ses belles fleurs
Et j'aime cette terre de tout mon coeur
Afin de sauvegarder cette terre
Je suis prêt à sacrifier
Je suis prêt à la surveiller
Et à tout donner à ma patrie mère

Trang trong tổng số 1 trang (5 bài trả lời)
[1]